Vive les vacances!

« Mais t’es pas là mais t’es où ?? Pas là ». (C’est vraiment gratuit je sais, juste histoire de vous la mettre dans la tête).

Enfin, je n’étais pas là car à l’heure à laquelle je vous parle, nous sommes rentrés. De vacances. Nos premières vacances à 5. Notre premier long voyage à 5. Ma première préparation de valises pour 3 enfants et moi.

« Vive les vacances, vive l’insouciance, les jours d’affluence sur les routes de France» (j’arrête, c’est promis), ce n’est pas moi. Si Mr Jay est toujours très enthousiaste à l’idée de partir en vacances, la même me stresse en général totalement et ce, des jours à l’avance – je vous l’ai déjà dit, je ne suis pas d’une nature super positive et plutôt angoissée… Vous imaginez bien que d’anticiper moralement la préparation et le voyage en voiture à 5 pour l’Espagne ne m’a pas calmée.

Donc je m’y suis prise 2 jours avant le départ avec plein de petites listes et notamment une pour la valise de Petit Poum, une pour celle de Pim et Pam et la mienne avec en sus l’ampleur de la corvée à vue. Et là j’ai eu un trait de génie (j’ai le succès modeste vous me l’accorderez) : Pim commence à bien savoir lire donc je lui ai refilé THE liste en lui disant : « Voilà, Pam et toi allez faire votre valise tous seuls parce que vous êtes des grands maintenant !!! Et Maman va vérifier après que tout y est. Et vous pouvez prendre ce que vous voulez tant qu’il y a X t-shirts/pantalons/caleçons etc. Comme tu sais lire tu vas aider ton petit frère. Vous commencez par le début et vous terminez par la fin (riez, riez, ils ont 6 et 4 ans, ça vaut le coup de le dire) ». Toujours très humblement je peux vous dire que c’était juste brillant ! Les garçons étaient super contents de choisir tous les T-shirts de foot (ce qui a nécessité quand même un certain lâcher prise de ma part) et/ou à tête de mort qu’ils voulaient, ça les a occupé pendant bien 1 heure et ça m’a débarrassé de la fameuse corvée. La seule difficulté drame ayant été de leur faire comprendre qu’ils n’auraient pas une valise chacun. Quant à celle de petit Poum, c’est bien simple, j’ai tout pris (vêtements chauds, pas chauds, pharmacie, couffin, gigoteuse and co) sans trop me poser de questions – j’ai bien fait car j’ai eu besoin de tout (bah oui, à 1 mois et demi on vomito souvent, sur sa maman de préférence et on fait pipi partout, mais surtout sur sa maman, entre autres).

FullSizeRender

Allez, on se débrouille !

A moi les valises, à Mr Jay de les caser ensuite dans la voiture. Sauf qu’avec l’arrivée de notre Petit Poum, on ne parle plus de quelques valises mais du déménagement d’une nursery, que dis-je d’une maison. Heureusement le coffre de notre carriole est immense car tout y était : lit, poussette, vélos (3 quand même), ordis, sacs, bibliothèque de DVDs, tous les classeurs Pokémon… et nous 5 (dont 3 sièges enfants/MaxiCosy) La tâche fût visiblement difficile mais Mr Jay y est arrivé. Quel homme. En revanche, l’instruction était claire : « surtout, surtout, n’ouvre pas le coffre » d’où l’absence de photo. Bon. J’ai eu 2 syncopes quand j’ai appuyé par erreur sur le bouton «ouverture automatique du coffre » de la clé de la voiture au lieu de celui qui en ouvre les portes. Mais je n’ai pas appuyé assez longtemps pour qu’il ne s’ouvre. Ouuuuuuf, sinon la séparation de corps et de biens n’était pas loin!

[Une amie avec laquelle je parlais tout à l’heure m’a ouvert les yeux au sujet des trucs essentiels en cas d’accident, comme la roue de secours ou le triangle, qui sont souvent cachés dans le bas du coffre. Va falloir que j’en parle à Mr Jay, il y a peut-être un truc à revoir dans l’organisation dudit coffre]

Dans l’ensemble, le voyage s’est plutôt bien passe. Vive les DVDs, les coloriages et les petits trucs à grignoter qui nous aident toujours à occuper Pim et Pam – on est revenu du « ils n’ont qu’à regarder le paysage et compter tous les camions jaunes avec une plaque tchèque ». Petit Poum a déjà la très grande qualité de s’endormir dès la mise en marche du moteur ce qui n’a jamais été le cas de ses frères donc on savoure, mais il n’empêche qu’avec un tout petit un trajet qui dure normalement 7h passe tout de suite à 10h (hum, hum, j’avais oublié). Et c’est long. Bon et je n’avais jamais changé un bébé, assise à l’avant de la voiture, c’est chose faite désormais (merci la bise glaciale sur le parking de l’aire d’autoroute). Pim et Pam peuvent donner un bib en urgence à leur petit frère si on ne peut pas s’arrêter et renseignent aussi leur maman sur l’état du loulou (il dort bien, n’a pas vomit, a perdu sa tétine). Des amours de grand frères et qui adorent jouer aux « petits assistants » ! A part ça, j’étais pleine de bonnes intentions et je voulais relayer Mr Jay qui se cogne tous les long trajets en voiture. Mais après tout juste 40 minutes j’ai commencé à avoir une grosse crise de panique à la pensée que je conduisais toute ma famille. Donc j’ai arrêté.

oGLumRxPRmemKujIVuEG_LongExposure_i84

Bref, nous sommes arrivés à bon port à 2h du matin. Les valises rentrées. A 3h, Pim et Pam couchés, le dernier biberon de Petit Poum bu, sa couche changée, lumières éteintes, nous étions tous prêts à dormir. Sauf que le petit dernier de la famille s’est alors mis à hurler et à tousser comme un crapaud (genre laryngite) et que j’ai commencé à pleurer en pensant qu’on allait devoir l’emmener à l’hôpital voire se faire rapatrier à Lausanne en avion, que les vacances avec des petits s’étaient vraiment l’enfer, qu’à Lausanne au moins on avait le pédiatre à portée de main, que j’étais fatiguée, que… Positive attitude quand tu me tiens !!! Heureusement, Mr Jay qui pour le coup, était épuisé n’a pas cillé face aux larmes des uns et des autres et m’a rassuré. Un sur-homme.

Vive les vacances.

FullSizeRender (1)

[En fait, Petit Poum était lui aussi probablement épuisé du voyage et avait un rhume accompagné d’une sorte de reflux d’où la toux. Les vacances se sont très bien passées, la famille au complet, la plupart du temps dans la joie et la bonne humeur, des balades en vélo et en poussette le tout dans un environnement de rêve.]

[Et puis j’ai découvert l’hilarante Véronique Gallo et ses séances de thérapie « ma vie de mère» par skype, notamment le sketch sur la préparation des valises , grâce au blog Pensées by Caro dont je raffole. A regarder urgemment pour avoir aussi l’impression de vivre un one man show au quotidien, ça aide à relativiser et surtout à en rire]

Et chez vous, c’est le stress les départs en vacances? Des trucs à partager?

A tout bientôt!

Publicités